Pour_faire_un_montage8

Sentir au lever que cette petite semaine a été bien remplie. Filer vers Beitou, dans la banlieue nord de Taïpei, pour poursuivre notre découverte des phénomènes volcaniques. Visiter le musée des sources chaudes, ancien établissement de bains très à la mode pendant l'occupation japonaise. Se déchausser à l'entrée. Marcher pour la première fois sur des tatamis, étonnamment mous et confortables. Situer enfin les deux failles sur lesquelles sont basées les sources chaudes de l'île. Expérimenter ensuite les bains en extérieur alimentés par lesdites sources. Essayer de respecter les codes de ce loisir très particulier, se laver avant, ne pas s'immerger au dessus du coeur, ne pas rester plus de quinze minutes dans les bassins, ne pas trop approcher de la cascade... mais se sentir quand même l'objet de tous les regards. Ressortir épuisés et affamés ! Rêver d'une mutation dans la bibliothèque de quartier, lumineuse et toute de bois vêtue. Se balader du côté du Val d'enfer, découvrir au détour d'une rue un lac fumant, niché dans un petit cirque fleuri de bougainvillées. Rater notre rendez-vous avec les Ketagalan, un des peuples aborigènes de l'île, le musée est en rénovation. Quitter Beitou alors que la grisaille descend de la montagne. Tenter d'observer les oiseaux de la mangrove, le long du fleuve, mais l'observatoire est trop loin, et les gouttes nous chassent. Rejoindre ce bâtiment étrange souvent aperçu du métro et élucider ce mini-mystère qui finalement ne doit rien à Gaudi, mais à une jeune artiste taïwanaise, et qui abrite... un restaurant ! Terminer la journée, terminer le séjour, au pied des sapins d'un centre commercial, sous les hauts-parleurs qui clament "jingle bells". Quand même. Acheter quelques jetons pour que les filles achèvent de se fatiguer en chevauchant de fausses motos et en agitant des manettes. Et faire les valises, parce qu'il faut bien...