2010_Bali7

Savourer un petit déjeuner de fruits frais, ananas, pastèque, banane, melon vert, arrosés d'un filet de citron vert. Apprivoiser tranquillement les abords du bungalow de briques rouges décoré de sculptures balinaises. La terrasse est agréable, c'est si loin le temps où nous vivions dehors ainsi. Profiter surtout du délicieux jardin. Hibiscus, frangipanier, cocotiers, orchidées, bambous, bananiers. Un régal, le tout face à la mer. Encore meilleur depuis les transats. Lire pendant qu'ils vont explorer les mini-plages de galets entrecoupées de digues destinées à éviter l'érosion de la côte. Apprécier cette trève. Souffler. Laver leur récolte de coquillages et coraux, décidément prometteuse. Repérer les possibilités d'excursion pour le lendemain. Se balader à la tombée de la nuit dans ce village-rue décidément très passant. Manger dans un warung, une affaire familiale visiblement. Le père rabat les passants de son sourire carnassier. L'adolescente propose une legong dance sans conviction. La mère prépare la note. Rien n'est agréable ici. Observer les équipes qui défilent au pas dans les rues, en prévision de la fête nationale. Retrouver notre bungalow occupé par des geckos. Dresses une liste de points communs entre les pays que nous avons visité en Asie : les geckos bien sûr, les deux-roues, la végétation, les légumes sur les marchés, le (vraiment) vieil occidental avec la (très) jeune asiatique, les maisons-garage au mobilier sommaire... Se promettre de la continuer bien vite.