2010_Bali2

Partir pour la journée, en direction de l'Est. Faire une première halte au marché d'Amlapura. Il se cache dans un pâté de maison autour d'un bassin. Se perdre presque dans les nombreuses allées. Retrouver beaucoup de produits que nous connaissons à présent, mais faire avec bonheur de nouvelles découvertes. Etre intrigués par des demi-balles brunes vendues en vrac. Du sucre de palme compacté. Observer un moment les femmes, assises par terre, qui fabriquent les petits paniers de feuilles pour les offrandes quotidiennes et les garnissent de fleurs. Leur dextérité est étonnante. Le résultat coloré. Ces nejgot seront disposés ensuite sur les petits autels domestiques, sur le seuil des magasins, sur le chemin des fidèles, à l'entrée de chaque pièce de la maison, aux intersections des routes. Parfois, juste quelques grains de riz sur un carré découpé dans une feuille de bananier, ou un minuscule biscuit. Festins de fourmis. Repartir en direction du palais d'eau de Tirta Gangga, lové au milieu des rizières. Savourer cette verdure, cette fraîcheur. Se baigner comme les roitelets d'avant. Reprendre les routes qui serpentent dans la montagne, le mont Agung en ligne de mire. Arriver sur la côté d'Amed. Les sables noirs ne sont pas un mythe, ils absorbent le soleil et nous brûlent la plante des pieds. Pique-niquer de bananes et de jus de sirsak en observant les plongeurs et les amateurs de snorkelling. Faire trempette encore, juste pour le plaisir. Longer la côte par une petite route tortueuse, d'abord goudronnée, puis plus vraiment. Partout sur le bord de la route, de l'essence dans des bouteilles. Et de superbes points de vues sur la côte. On aperçoit Lombok, et de nouveau l'île de Nusa Penida. Faire une autre halte au palais d'eau d'Ujung, un endroit reposant, entre mer et montagne. C'est la fin d'après-midi, les joggeurs tournent autour des plans d'eau. On est bien. Rentrer. Se jeter dans un restaurant indonésien un peu chic, mais juste en face. Faire un festin de plats locaux. Etre épatés, tout autant que les filles que cela maintient éveillées, par la grâce des danseuses de legong dance. Profiter du fait qu'ici, ils ont une carte des desserts !! On n'a plus l'habitude...