Bangkok4

Etre bien décidé à profiter de cette dernière grande demie-journée. Partir dès que possible en direction du quartier du nouveau palais. Noter les avenues dégagées, les trottoirs rutilants, les façades des maisons ravalées. Se sentir écrasés par les portraits immenses du souverain et de son épouse qui trônent à l'angle des rues du palais. Se dire avec irrévérence que ce serait bien qu'il change de lunettes, elles lui mangent le visage. Déposer les enfants et leur père au Zoo, pas extraordinaire parait-il mais une parenthèse ludique pour les filles qui ont suivies sagement sous la chaleur ces jours derniers. Se diriger vers la maison Vinmanmek, construite au tout début du XXe siècle par le roi Rama V. Oublier les conditions draconiennes de visite et la piètre prestation du guide devant la beauté de cette architecture de teck, le raffinement des ornements et des aménagements intérieurs. Marcher pieds nus et entendre le bois craquer. Aimer le mélange des styles, un vocabulaire de formes occidentales et des appartements au premier niveau comme dans l'architecture traditionnelle sur pilotis, avec une vue plongeante sur les jardins, splendides, les canaux et les frangipaniers. Ne pas avoir le temps (ni trop le droit d'ailleurs) de prendre des photos, et filer retrouver le reste de la troupe. Filer à l'hôtel, boucler les valises, et se retrouver, déjà, sur les quais du Skyline, le train pour l'aéroport. Snif.