sud1

Descendre vers ce Sud-là. Un peu à reculons. Plein d'ignorance et d'a priori. Longer le Rhône et faire une halte à Saint-Romain-en-Gal. Parcourir le musée archéologique gallo-romain et se régaler de la pertinence de la présentation des fouilles. S'amuser de voir Adèle courir de vitrine en mosaïque, sans rechigner une seule fois. Magie de l'audioguide pour enfants ! Reprendre l'autoroute la tête pleine, en prenant note sur le chemin de futurs lieux de visite. Arriver à destination et les retrouver, après de longs mois, ces amis de presque 20 ans. Monter ensemble à l'assaut du Massif des Maures. Serpenter sur des routes si étroites que les rétroviseurs se bisent à chaque voiture croisée. S'étonner de ce que la montagne soit si peu urbanisée par contraste avec la côte. Avancer sous les châtaigniers. Observer les Varois qui glânent en dépit d'immenses panneaux demandent de respecter les récoltes. Arpenter les rues de Collobrières, au milieu de nulle part et pourtant si bondée en ce jour de Fête de la Châtaigne. Se plaire à remonter le temps avec les passionnés de l'Association Giens 1900, qui s'emploient à faire revivre vieux métiers et traditions oubliées. Dialoguer avec une dame adorable. Elle pratique l'art de la frivolité : un fil, deux navettes, et des noeuds "coulants, toujours coulants sinon c'est fichu". Délicate broderie. Rentrer à la nuit tôt tombée, parce que même par 25°C, ici aussi, c'est tout de même déjà l'automne.